Nos catégories

Cinq occasions, cinq petites merveilles d’économie

Voitures

L’économie est devenue, ces dernières années, un sujet de premier plan. La fiscalité a été réformée et est désormais clairement basée sur l’émission de CO2, considérée comme responsable du changement climatique. L’émission de CO2 est directement liée à la consommation de carburant. Plus la voiture est économique, moins élevée sera l’émission. Récemment, la consommation théorique d’une voiture a donc nettement chuté. Cela ne veut bien sûr pas dire que les constructeurs automobiles n’y ont pas pris garde par le passé. Voici déjà 5 occasions très sobres.

 

VW Lupo 3L

En 1999 déjà, Volkswagen a lancé une version super économique de la petite Lupo. Elle était équipée d’un diesel trois cylindres 1.2 l développant 61 chevaux et 140 Nm, couplé à une boîte de vitesse à longue transmission. Pas moins de 80% des panneaux de carrosserie de cette citadine ont été allégés pour offrir une moindre résistance à l’air et en diminuer le poids. Ce sont donc l’aluminium et le magnésium qui ont été les plus utilisés. Avec pour résultat final un poids de 830 kg. De plus, ce véhicule était déjà équipé d’un système start/stop. Son nom précise que la Lupo consomme 3 litres aux 100, et n’émet que 81 g de CO2 au km. L’utilisation de ces matériaux particuliers faisait de la Lupo 3L une voiture chère. Elles sont donc également rares.

lupo

 

Toyota Prius I

C’est en 1997 que Toyota a commencé à produire la première génération de Prius, qui n’a pas tardé à être sacrée Voiture de l’Année au Japon, son pays d’origine. La Prius de la première heure avait un moteur essence 1,5 l couplé à une unité électrique, ce qui permet de la considérer aujourd’hui comme la première hybride produite en masse. La première génération bénéficie d’une silhouette aérodynamique optimale, tout en conservant clairement l’architecture d’une berline, restreignant le succès du modèle en Europe. Raison pour laquelle Toyota a réorienté la deuxième génération, sortie en 2003, vers le mono-volume que nous connaissons aujourd’hui.

prius

 

Honda Insight

La Honda Insight est une berline hatchback de 4 mètres. La première génération, sortie en 1999, peut être considérée comme une réponse à la Toyota précitée. La trois-portes était équipée d’un moteur essence 1 litre trois cylindres, développant 68 ch, assisté d’un moteur électrique de 13 ch. Produite à partir de 2006, elle sera suivie en 2009  par une version beaucoup plus pratique. La première Honda Insight s’adressait surtout aux fans de technologie – notamment grâce à sa carrosserie, reconnaissable à ses passages de roues arrière. Raison pour laquelle elles sont rares, mais également intéressantes.

auto2

 

Audi A2

L’Audi A2 était très en avance sur son temps. Elle a été lancée en 1999 en tant que petit mono-volume. Elle était non seulement très aérodynamique, mais aussi particulièrement légère. Avec une carrosserie entièrement en aluminium, elle pesait moins de 1 tonne. Audi l’a gardée en production jusqu’en 2005 et ne prévoyait aucune remplaçante. La marque n’a pu en vendre que 160.000. Moins de la moitié de ce qu’elle espérait. Mais l’A2 était très économique. Elle était proposée avec un moteur essence 1.4 ou 1.6 l, mais ce sont bien entendu les diesels qui consomment le moins : le 1.4 ou le 1.2. Ce dernier est par ailleurs identique à celui de la VW Lupo 3 l, équipé du système start-stop, d’une boîte automatique 5 vitesses et qui propose une consommation de 3 l/100km. Petite précision supplémentaire : elle a été conçue par le Belge Luc Donckerwolke.

audi A2

 

Smart Fortwo

C’est sous le simple nom de Smart que la petite Smart a débuté sa carrière en 1998. Fortwo a été ajouté plus tard, lorsque la gamme s’est étendue. Le projet est né en 1993, d’une collaboration avec Swatch, le célèbre fabricant de montres suisses, mais la maison-mère Mercedes l’avait racheté bien avant que la voiture n’arrive sur le marché. La deux-places est facile à garer, mais c’est son petit moteur diesel 0,8 l de 41 ch qui vaut sa place dans ce tableau à cette génération produite jusqu’en 2007. Elle ne consommait en moyenne que 3,3 l/100 km – soit une émission de CO2 de 88 g/km. Les petites Smart sont bon marché, mais l’entretien peut s’en révéler coûteux.

smart

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Messages connexes

Cinq modèles meilleurs que leur réputation

Voitures
1. Fiat Multipla En 1998, Fiat surprenait le public par un concept, ma foi, très astucieux : plutôt que de proposer six places réparties sur trois rangées, le constructeur italien lançait une voiture en rien plus large, basée sur la mécanique de la Bravo, avec deux rangées de trois sièges....
Lire la suite

Quelques astuces pour revendre sa voiture en occasion

Trucs et astuces, Voitures
Ce n’est pas toujours simple de revendre une voiture d’occasion, du moins lorsqu’on n’est pas habitué ! Si l’on veut toucher un maximum de clients potentiels, il faudra y consacrer du temps et être méticuleux. Ce sera déjà plus facile avec ces quelques conseils… Bien se préparer Avant de foncer...
Lire la suite